Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la demande générale...

par Malice 24 Octobre 2009, 21:03 Interludes...

ET TOUJOURS DANS LA RUBRIQUE
petit interlude....

voilà un homme qui ENLEVE ses poils....
2005 09 30 pubrasoir2

 

La couturière que je suis admire le montage de la fermeture à glissière, à points totalement invisibles.....

Et pis demain, nous reviendrons au sujet qui nous intéresse, le scrap à poil!!

commentaires

juliasalinger 27/10/2009 22:04


BON ANNIV' !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

j'ai pensé à toi toute la journée !! y a plein de copinautes qui sont passées te voir d'ailleurs, je crois ?! chui ravie pour toi !!
bisessssssssssssssssssss !!!!!


VampinouX 27/10/2009 15:20


Quoi? quoi? on ne déprime pas à Toulouse mdr :)
Ahhh les joies de la SNCF...

Bisous


juliasalinger 25/10/2009 02:16


moi qui espérais pouvoir te faire la surprise de trouver un moment pour te voir mardi.... zut
je suis désolée...

désolée aussi pour le train. j'en ai des tas d'histoires comme ça à raconter ! et quand on paie des prix aussi affolant pour un billet et qu'on se retrouve malgré tout à squatter le couloir coincée
entre des vélos et des clébards.....
enfin...

je suis heureuse de savoir que tu as retrouvé zhom !
pzut être reviendras tu par chez moi ? bises !!


juliasalinger 24/10/2009 21:34


je préfère cette version à la première, personnellement !!!

j'ai pensé à toi aujourd'hui en me promenant place stan quelques instants dans les jardins ephémères. J'espère que tu ne déprimes pas trop par chez nous !!

c'est comment tes horaires de boulot ?? tu repars quand ?

plein de bisous la miss ;o)


Malice 25/10/2009 02:58


Je n'ai aucunement déprimé à Nancy, j'ai aimé découvrir la ville.
Je suis revenue aujourd'hui à Toulouse, et LA, j'ai déprimé. TGV en retard à cause de vandalisme sur les caténaires, correspondance loupée, trains suivants bondés, controleur débile qui voulait me
faire payer un supplément alors que j'allais voyager debout dans un wagon de 2nde classe, (alors que l'opéra m'avait payé la 1ere classe), et aussi, personne ne parle du changement entre les gares
à Paris, dans le métro: valise énorme, et longs escaliers toutes les deux minutes, puis dos brisé par le poids de valise, bras rallongés pour la même raison, rigole dans le creux du dos, parisiens
énervés parce que je m'arrêtais pour saisir ma valise par la poignée en haut des escaliers, sandwichs misérables à 4.50 euros (non mais quoi, 30 francs le bout de pain/jambon!!)... finalement,
arrivée à Toulouse avec 4 heures de retard... soit 12 heures de voyage... j'aurais pu aller sous les tropiques, avec tout ça!!
Donc voilà, adiou, la Lorraine!!


Haut de page