Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cotonou

par Malice 29 Juillet 2010, 14:44 Lézalbums

 

 


Je suis née à Toulouse, mais mes premiers souvenirs ont les parfums de l'Afrique. Mon père était pilote dans l'armée de l'air et a été muté en 1971 au Dahomey. Plus précisément à Cotonou. Je n'ai pas de grands souvenirs, plutôt des images fugaces, des odeurs, et des peurs, aussi. J'ai  fait un poème de mes souvenirs, il y a un an, environ. Puis j'ai voulu le mettre en image, pour l'offrir à la Noël (gnéhéhé, raté!!). C'était avant de débuter le scrap. J'ai donc commencé un collage d'images qui correspondaient à mes strophes, et j'ai voulu ce collage très dense, comme le sont ces souvenirs dans ma tête. Tout est mélangé, et seuls quelques détails sont précis, comme les bigornaux, les sorciers habillés de paille, la latérite, mon école et mes cours de danse... et aussi la foule, les couleurs, les tissus.

J'ai abandonné cet album quand j'ai commencé le scrap. Et là, dans le déménagement, je l'ai retrouvé. Il m'a fait pitié, ce petit album modeste, bariolé. Alors je l'ai fini, cette nuit. J'ai été tentée de le scrapbiduler, et puis finalement, non. Il m'est venu en tête comme ça, et c'est comme ça que je vous le livre.

 

Couverture1.jpg

 

1ere-page.jpg

Parfois, quand il fait chaud, et que bruissent les feuilles,
Se déploie sous mes yeux ma mémoire africaine.
Mes premiers souvenirs se livrent et je cueille
De mes mains d’enfant blanc les fleurs dahoméennes.

 

2eme page

Mes images se noient, je mélange les vues
Du marché odorant, coloré et bruyant,
Du vieux train pris d’assaut, vibrant sous la cohue,
Cris du bétail, ballots, et tissus chatoyants.

 

3eme-page.jpg

Devant la Présidence au bord de l’océan,
Coulait la marina et son bitume chaud.
La digue de béton, tétrapodes géants ,
Recelait mon trésor, moisson de bigorneaux.

 

4eme-page.jpg

Les baigneurs sur la plage observaient, l’air inquiet
La pirogue affronter en sa liquide danse
Les rouleaux rugissants menaçant d’écraser
L’esquif et ses rameurs, les pêcheurs d’imprudence.

 

5eme-page.jpg

Les routes défoncées, lignes de latérite
Chemins couleur brique bordés d’arbres épais
Cocotiers aériens, baobabs insolites,
Menaient vers le mystère des rois d’Abomey.

 

6eme-page.jpg

Mes yeux s’arrondissaient face aux petits châteaux
Tata-sombas de terre aux toitures de paille
Une tour par épouse, une comme silo,
Forteresse et grenier, et autour, la marmaille !

 

7eme-page.jpg

On trouvait le frisson dans les forêts sacrées.
Les danses endiablées, les fétiches d’ébène,
Les transes des sorciers me laissaient terrifiée,
Créatures vodoun à l'allure inhumaine.

 

8eme-page.jpg

J’aimais les hibiscus qui ceignaient le jardin
Fragiles fleurs rougies au soleil d’Équateur.
Ma nounou me veillait, un enfant à son sein
Par un pagne imprimé tenu contre son coeur.

 

9eme-page.jpg

Ma vie d’enfant yovo passait sans gros tracas
De l’école-appatam dénuée de fenêtres
A la danse et aux jeux, maladroit petit rat,
Fière de mon tutu, inconscient petit être.

 

10eme-page.jpg

Je n’ai jamais compris, trop enfant que j’étais,
Que l’adieu à l’Afrique était définitif
Je serais étrangère si j’y revenais
Mes souvenirs ne sont que folklore naïf.

 


 

J'aurais aimé user d'images qui me soient propres, mais hélas, c'est mon père qui a tout chez lui, sous forme de diapos, là bas, en Corse.

Le petit lexique:

A l'époque, le pays s'appelait Dahomey. Il a été depuis baptisé Bénin.
La latérite est une roche rouge sur laquelle les routes façon "tôle ondulée" sont tracées.
Les tatas sont ces forteresses familiales contruites en terre, il y en a une photo sur l'album. Les Sombas sont une tribu.
Le vodoun, c'est le vaudou. Le Dahomey est le berceau du vaudou, qui s'est propagé par le biais de l'esclavage dans le reste du monde.
Yovo: le blanc
Appatam: Sorte de paillote

 

Il y a une strophe très bancale, la 5ème. Mais je n'ai pas envie de la retravailler pour le moment.

Et puis je suis ravie, j'ai enfin acheté un nouveau chargeur pour la batterie de mon appareil photo. Tout en le déballant de son carton, j'ai pris la sacoche de mon appareil photo, et là, dans une des pochettes, j'ai vu mon ancien chargeur, celui que je cherche partout depuis 2 mois! GRRR!!

Allez, hein, maintenant, je vais me livrer à mes activités de ménagère de moins de 50 ans!! (j'ai plus que 8 ans pour le faire!!)

Bises!

 


commentaires

vlynette 04/11/2010 11:26



Quelle merveille !!! QuelleS merveilleS !!!!!! Ton poème est tellement émouvant que j'en ai la chair de poule ! Quant à ton album, il aurait été dommage que tu le "scrapbidulises" ! Il est
tellement "vrai" comme ça, c'est un bonheur à voir :-)))


Bravo ! Bravo ! Et encore bravo !!!



Malice 06/01/2011 16:06



Merci beaucoup!!



D@n 02/11/2010 17:43



BRAVO C'est le Bénin comme jaurais aimé savoir les restituer moi-même  en album. Vos collage sont superbes.



Malice 03/11/2010 23:52



Merci!! Faire ce collage m'a replongée dans des tonnes de souvenirs que je croyais disparus... c'était presque.. thérapeutique!!


Bises!



fredo 26/10/2010 17:23



super chouette ce mini. Bravo



Malice 04/11/2010 00:00



Merci à toi! Les minis, c'est parfait pour compiler des souvenirs!!


Bizz



laetitia 05/08/2010 18:10



c'est divin!



Milie 04/08/2010 10:02



c'est magnifique tout simplement magnifique et très important de noté tout ces souvenirs meme s'ils sont pas toujours complet.


Biz



Haut de page